Humidité dans le béton et revêtements sensibles à l’humidité.

Les dalles de béton sont des systèmes les plus utilisés dans la construction en bâtiments et l’utilisation de murs en béton est toujours plus fréquente. Parfois, la surface du béton peut-être laissée comme élément décoratif en soi, et dans d’autres cas être recouvert par des finitions. 

Pour la bonne application des revêtements,  sensibles à l’humidité (y compris l’adhérence), une bonne compréhension de l’origine de l’humidité dans le béton est requise. Prendre en considération les variations d’humidité pendant le temps de séchage, connaitre les facteurs qui affectent le séchage et quels sont les revêtements compatibles à l’humidité.

Il est important de déterminer la teneur en humidité dans le béton avec la bonne méthode et de bien interpréter les informations afin d’obtenir une indication réaliste sur la qualité de séchage à réaliser ou non du support, pour qu’il soit apte à recevoir les finitions. 

humedad en el hotmigon

Le degré total d’humidité dans le béton, à l’état liquide ou de vapeur, est défini comme la « teneur en eau » généralement exprimée en pourcentage par rapport à la masse du béton. 

L’humidité peut exister sous la forme d’eau liquide (lorsque le béton est humide et les pores sont saturés à l’état liquide) ou sous forme de vapeur d’eau. Le béton étant par nature poreux, a la pour caractéristique de capter ou céder de l’eau. Quelque soit le type, la quantité d’eau, et ainsi l’humidité relative dans le béton, varie considérablement avec le temps selon le degré d’eau qui pénètre ou s’échappe du support. 

Il est important de garder à l’esprit qu’à cause de minuscules capillaires, le béton peut être suffisamment  saturé d’eau et encore avoir une teneur en humidité de 5 %, pour remettre en cause la qualité « suffisamment sèche » de la surface de béton.  

ARTICLE ENTIER